Un peu comme le vin certains e-liquides ont un potentiel de vieillissement qui les rends plus plaisant.

Le steep est donc à l’e-cigarette ce que la maturation est au vin, c’est le fait de reporter la consommation de son e-liquide dans le but d’améliorer le rendu des saveurs.

Steeper son e-liquide revient donc à permettre à la base et à l’arôme de s’unifier.



Bien steeper son e-liquide ?

Contrairement aux idées reçues, le steep ne s’applique pas seulement aux e-liquides DIY.

Les liquides à forte dose de tabac requièrent une longue durée de steep, alors que les e-juices à base de fruits ne nécessitent généralement qu’une seule journée pour atteindre leur plein potentiel.

Il faut néanmoins s’assurer que les conditions nécessaires au steep sont réunis, soit ranger les e-liquides dans un endroit frais à l’abri de la lumière et de l’humidité.



E-liquide

Temps d’attente

Fruité ou fresh

24H – 48H

Gourmand

généralement 2 semaines minimum

Tabac

2 à 4 semaines



Même si le temps d’attente peut sembler long parfois, dites-vous bien que votre patience sera récompensé aussitôt que vous savourerez vos premières bouffées.

De l’impatience de certains vapoteurs sont nées Plusieurs techniques visant à raccourcir le temps de steep.



Technique de respiration « breathing »

Le principe est simple, il consiste, comme son nom l’indique, à laisser respirer son e-liquide.

La durée pendant laquelle vous comptez laisser votre e-juice en contact avec l’air dépend du résultat espéré.

Si vous souhaitez un goût plus prononcé des arômes on vous conseille de ne pas le laisser reposer bouchon ouvert plus d’une heure.

Si au contraire vous voulez adoucir un e-liquide on vous conseille un breathing un peu plus long.

Secouer son e-liquide

Cette technique nécessite un bac à ultrason. Vous placez votre flacon dans le bac qui se chargera de le secouer. Une heure dans le bac vous fera gagner une semaine de steep.

Inutile cependant d’essayer de secouer vous-même votre e-liquide, le bac à ultrason est indispensable pour cette opération.

En s’agitant, les molécules d’arôme, de nicotine, de glycérine et de propylène vont s’homogénéiser.

Faire chauffer son e-liquide

Eau chaude :

Pensez néanmoins à placer du ruban adhésif sur vos étiquettes pour éviter qu’elles se décollent.

NB : l’eau ne doit être ni brulante ni bouillante.

Chaleur corporelle :

Il vous suffit de mettre vos e-liquides dans votre poche.

Vos pas et votre chaleur corporelle s’occuperont du reste.

Bien que ces méthodes soient efficaces et vous feront gagner du temps, la meilleure technique serait d’associer le steep de repos à une séance quotidienne d’une heure de bac à ultrason.